USLD du CHU – Maison de retraite à POITIERS | Vienne

USLD du CHU à POITIERS | Vienne
2 rue de la Milétrie
86000 Poitiers
TELEPHONER: 
Tarif journalier d'hébergement (à partir de) : 
65 €

Fiche d'information

Soins

Spécificités de la structure

  • Unité de Soins Longue Durée (USLD)
     : 77 lits
  • Pôle d’activités et de soins adaptés (PASA)
     : Non
  • Unité d’hébergement renforcée (UHR)
     : 26 lits

Encadrement

  • Médecins salariés
     : NC
  • Infirmières la nuit
  • Intervention d'un kinésithérapeute
  • Intervention d'un ergothérapeute ou d'un psychomotricien
  • Intervention d'un psychologue
  • Chambres équipées de signal d'appel
     : Toutes
  • Les repas sont préparés avec l'aide d'une diététicienne

Confort et Services

Cadre

  • Commerces à proximité
  • Equipement multimédia

Restauration

  • Gestion directe de la restauration par l'établissement
  • La famille ou les amis peuvent se joindre au résident pour les repas

Loisirs

  • Activités de loisirs

Autres prestations

  • Chambres climatisées
     : Aucune
  • Présence de bénévoles
  • Coiffeur
  • Esthétique
  • Pedicure
  • Balnéothérapie ou espace de bien-être
     : Non
  • Animaux de compagnie autorisés
     : Non

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : 77 lits
  • Accueil de jour
     : Non
  • Accueil de nuit ou week-end
     : Non
  • Nombre de lits dans l’établissement
     : 77
  • Nombre de chambres simples
     : Non
  • Nombre de chambres doubles ou communicantes
     : Non
  • Nombre d’appartements
     : Non

Accès

  • Espace extérieur accessible à toute dépendance
  • Parking pour les visiteurs

Tarifs à partir de :

  • Etablissement habilité à l’APL
     : Non
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : 39 lits
  • Tarif journalier d'hébergement (à partir de) : 
    65 €
  • GIR 1/2
     : 24.96 €
  • GIR 3/4
     : 15.84 €
  • GIR 5/6
     : 6.73 €
  • Prestation blanchisserie incluse
  • Votre GIR*
    Tarif journalier
    Hébergement + dépendance
    Montant mensuel
    hors aides

    Tarifs en date du 11 mai 2016

    Sur la base de 30 jours et du tarif le moins élevé (hors aide)

    *Groupe Iso-Ressources. Evaluation du niveau de dépendance évaluez votre GIR ici

Sources: Enquête Uni Santé 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 auprès des EHPAD, Résidences Autonomie, Résidences Services Seniors. Informations données à titre indicatif. Voir nos conditions d'utilisation.

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France se traduira par un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : si l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Les aides proposées aux personnes dépendantes proviennent de nos jours de leurs proches respectifs et de diverses solutions comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles bénéficient d’une assistance familiale et d’une solidarité collective.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va connaître une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance est voué à considérablement baisser, amoindrissant alors l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, destinées à changer, et résulteront particulièrement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation implique une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de revenus. En revanche, la part restant au dépens de la personne est fortement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’APA).

En vue de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations concernant les professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure quelques services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.