USLD de l'Hôpital Pierre Gallice – Maison de retraite à LANGEAC | Haute-Loire

USLD de l'Hôpital Pierre Gallice  à LANGEAC | Haute-Loire
Rue du 19 mars 1962
43300 Langeac
TELEPHONER: 
Tarif journalier d'hébergement (à partir de) : 
52.01 €
  • nuit
    Aides-soignants la nuit

Fiche d'information

Soins

Spécificités de la structure

  • Unité pour personnes handicapées vieillissantes
     : Non
  • Unité de Soins Longue Durée (USLD)
     : 40 lits
  • Pôle d’activités et de soins adaptés (PASA)
     : Non
  • Unité d’hébergement renforcée (UHR)
     : Non

Encadrement

  • Médecins salariés
     : 1.5
  • Infirmières la nuit
     : Non
  • Aides-soignants la nuit
  • Intervention d'un kinésithérapeute
  • Intervention d'un ergothérapeute ou d'un psychomotricien
  • Intervention d'un psychologue
  • Chambres équipées de signal d'appel
     : Toutes
  • Les repas sont préparés avec l'aide d'une diététicienne

Confort et Services

Cadre

  • Commerces à proximité

Restauration

  • Gestion directe de la restauration par l'établissement
  • La famille ou les amis peuvent se joindre au résident pour les repas

Loisirs

  • Activités de loisirs

Autres prestations

  • Chambres climatisées
     : Aucune
  • Coiffeur
  • Esthétique
  • Pedicure
  • Balnéothérapie ou espace de bien-être
     : Non
  • Animaux de compagnie autorisés
     : Non

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : 40 lits
  • Accueil de jour
     : Non
  • Accueil de nuit ou week-end
     : Non
  • Nombre de lits dans l’établissement
     : 40
  • Nombre de chambres simples
     : 32
  • Nombre de chambres doubles ou communicantes
     : 4
  • Nombre d’appartements
     : Non
  • Superficie chambres simples (en moyenne)
     : 20 m2
  • Superficie chambres doubles (en moyenne)
     : 25 m2

Accès

  • Espace extérieur accessible à toute dépendance
  • Parking pour les visiteurs
  • Bus
  • Train

Tarifs à partir de :

  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : 40 lits
  • Tarif chambre simple
     : 53.78 €
  • Tarif chambre double
     : 52.01 €
  • Tarif journalier d'hébergement (à partir de) : 
    52.01 €
  • GIR 1/2
     : 24.90 €
  • GIR 3/4
     : 15.80 €
  • GIR 5/6
     : 6.70 €
  • Prestation blanchisserie incluse
  • Votre GIR*
    Tarif journalier
    Hébergement + dépendance
    Montant mensuel
    hors aides

    Tarifs en date du 13 avril 2018

    Sur la base de 30 jours et du tarif le moins élevé (hors aide)

    *Groupe Iso-Ressources. Evaluation du niveau de dépendance évaluez votre GIR ici

Sources: Enquête Uni Santé 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 auprès des EHPAD, Résidences Autonomie, Résidences Services Seniors. Informations données à titre indicatif. Voir nos conditions d'utilisation.

Dans une vingtaine d'années, le vieillissement de la population française conduira à une hausse du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accentuer de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La combinaison de ces deux forces, va connaître une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance devrait considérablement diminuer, amoindrissant alors l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, vouées à changer, et dépendront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation nécessite une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. En revanche, la part restant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans un établissement pour seniors. Attention cependant, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent aussi l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Voici donc les informations importantes relatives aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions à propos du personnel en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès pour se rendre à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant la vie quotidienne au sein de l’établissement.