Centre de Rééducation de Sainte Clotilde à STE CLOTILDE |

coordonnees

Centre de Rééducation de Sainte Clotilde
19 Chemin de la Clinique
97491 STE CLOTILDE
France
Voir le numéro
02 62 90 10 60

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
20
Lits hopital jour SSR : 
75

Listes des événements

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la France pendant les deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une croissance significative du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à faire constater une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance devrait considérablement décliner, réduisant alors l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA seront, elles également, vouées à évoluer, et résulteront particulièrement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont le statut implique une assistance pour réaliser les actes essentiels du quotidien. Cette aide n’est pas soumise à modalités de revenus. Toujours est-il, la part restant à la charge du bénéficiaire est intimement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière permet à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (en France, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez ici l’ensemble des informations à connaître de façon à préparer de la meilleure manière votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’une structure spécialisée.
Chaque établissement dispose de spécificités précises. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez également connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins apportés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous donne accès à l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, restauration, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant la vie quotidienne au sein de l’établissement.