Clinique Sainte Marie à SCHOELCHER |

coordonnees

Clinique Sainte Marie
Route de Cluny
97233 SCHOELCHER
France
Voir le numéro
05 96 71 22 22

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
15
Lits hopital jour SSR : 
15

Listes des événements

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon au rapport de l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la population française pendant les vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une croissance perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

L'association de ces deux types d'aides, va faire constater un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance devrait sensiblement diminuer, allégeant ainsi l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l'APA seront, elles également, vouées à être modifiées, et relèveront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont le statut nécessite une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de revenus. Toutefois, la partie restant à la charge du bénéficiaire est intimement impactée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide financière permet à la personne concernée d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Vous ou l’un de vos proches en situation de dépendance envisagez d'intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche propose l’ensemble des précisions que vous recherchez pour bien préparer votre entrée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux caractéristiques de la structure. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des détails concernant les praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant la vie de l’établissement.