Clinique La Violette à TROIS RIVIERES |

coordonnees

Clinique La Violette
Morne Aimant
97114 TROIS RIVIERES
France
Voir le numéro
05 90 92 94 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Les études de l’INSEE sont irrévocables. D'ici quelques années,, la mutation démographique de la population nous confrontera, à une augmentation significative du nombre de personnes âgées en situation de dépendance. En augmentant de 400 000 environ, elles devraient être 1 200 000 à l’horizon 2040.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l’association de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance émanant de l’entourage familial est susceptible de diminuer à cause du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. De plus, les frais au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées nettement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toutefois, la partie restant à la charge du bénéficiaire est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure adaptée pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Retrouvez les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à toutes vos questions au sujet de la restauration, les animations et activités dispensées, les loisirs proposés, les moyens de transport et le plan d'accès à l’établissement.