Centre Médico Social à BASSE TERRE |

coordonnees

Centre Médico Social
64 rue du Docteur Pitat
97100 BASSE TERRE
France
Voir le numéro
05 90 81 05 40

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance découlant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. De plus, les frais relatifs à l'APA sont censées nettement changer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut nécessite une aide pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de revenus. Toujours est-il, la part restant au dépens de la personne est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide permet au bénéficiaire d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (en France, environ 80 % des allocataires obtenant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Retrouvez les informations importantes relatives aux spécificités de la structure. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos du personnel en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de vie sociale et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs proposés, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.