Groupement Hospitalier Intercommunal du Vexin à AINCOURT | Val-d'Oise

coordonnees

Groupement Hospitalier Intercommunal du Vexin à AINCOURT | Val-d'Oise
Parc de la Bucaille
95510 AINCOURT
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
149
Lits hopital jour SSR : 
13

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France conduira à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 400 000 personnes d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent se reposer sur l’association de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, l'assistance émanant des proches est susceptible de décliner en raison du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient foncièrement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première pension départementale versée aux seniors de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, peuvent continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas versée selon des ressources de la personne âgée, il reste encore à acquitter une partie variable qui dépend des ressources du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires percevant l’ASH touchent également l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Voici donc les informations pratiques liées aux caractéristiques de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des informations concernant les praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les éléments pratiques concernant le quotidien au sein de l’établissement.