Clinique des Sources à MONTMORENCY | Val-d'Oise

coordonnees

Clinique des Sources à MONTMORENCY | Val-d'Oise
6 avenue de la Terrasse
95160 MONTMORENCY
France
Voir le numéro
0 826 10 95 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
72
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : même si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, l’aide découlant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. En outre, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées nettement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une assistance pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de revenus. Par contre, la part restant au dépens du bénéficiaire est fortement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Accédez à sur cette fiche établissement tous les renseignements disponibles pour vous permettre d'aborder au mieux votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Types de soins dispensés, existence d’unités de soins spécialisées, différents types de professionnels de santé sur place (médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue), nombre de lits, mais aussi nombre, superficie et types de chambres(doubles ou simples) disponibles : retrouvez toutes les informations pratiques liées à chaque structure.
Chaque établissement propose plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à maintenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.