Clinique Mirabeau à EAUBONNE | Val-d'Oise

coordonnees

Clinique Mirabeau  à EAUBONNE | Val-d'Oise
37 avenue de Paris
95600 EAUBONNE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
100
Lits hopital jour SSR : 
7

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que l'espérance de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de de moitié plus d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance découlant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les frais au titre de l'APA pourraient fortement changer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont la situation requiert une assistance pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. En revanche, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est intimement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Afin de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes relatives aux caractéristiques de la structure. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails concernant le personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement propose plusieurs services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à maintenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.