Gustave Roussy - Hôpital de Chevilly Larue à CHEVILLY LARUE | Val-de-Marne

coordonnees

Gustave Roussy - Hôpital de Chevilly Larue à CHEVILLY LARUE | Val-de-Marne
24 rue Albert Thuret
94669 CHEVILLY LARUE
France
Voir le numéro
01 42 11 42 11

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR : 
2

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la population française au cours des deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une augmentation significative du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent compter sur l’association de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, le soutien émanant de l’entourage familial pourrait décliner en raison du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. De plus, les frais au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement changer, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut implique une aide pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de revenus. Toutefois, la part restant à la charge du bénéficiaire est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure pour seniors. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

De manière à bien préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions concernant les praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée assure quelques services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.