Centre Hospitalier Les Murets à LA QUEUE EN BRIE | Val-de-Marne

coordonnees

Centre Hospitalier Les Murets à LA QUEUE EN BRIE | Val-de-Marne
17 rue du Général Leclerc
94510 LA QUEUE EN BRIE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
40
Lits hopital jour SSR : 
5

Découvrez également

Découvrez également

Dans quelques années, le vieillissement démographique en France mènera à une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes : même si l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
La prise en charge des personnes de la dépendance se matérialise par deux éléments : l’aide venant des parents ou enfants, mais aussi l'entraide collective qui s'apparente à des solutions comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien découlant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. En outre, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient foncièrement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la part restant à la charge de la personne est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche, l'intégralité des informations disponibles dans l'optique de vous aider à préparer votre accueil ou celui d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Chaque établissement a des spécificités précises. Découvrez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant présent dans l'établissement selon les soins proposés : médecins, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure propose quelques services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.