Centre Elisabeth de La Panouse à ANTONY | Hauts-de-Seine

coordonnees

Centre Elisabeth de La Panouse à ANTONY | Hauts-de-Seine
37 rue Julien Perin
92160 ANTONY
France
Voir le numéro
01 46 66 12 67

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
25
Lits hopital jour SSR : 
20

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de l'augmentation que devrait connaître la France au cours des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient foncièrement changer, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont le statut requiert une assistance pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, la partie demeurant au dépens de la personne est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans un établissement spécialisé pour seniors. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche établissement dispose de l’ensemble des renseignements requises pour la bonne préparation à votre inscription.
Chaque établissement dispose de spécificités précises. Retrouvez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant présent dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement propose quelques services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.