Clinique du Mont Valérien à RUEIL MALMAISON | Hauts-de-Seine

coordonnees

Clinique du Mont Valérien à RUEIL MALMAISON | Hauts-de-Seine
128 rue Danton
92500 RUEIL MALMAISON
France
Voir le numéro
0 826 96 86 86

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
83
Lits hopital jour SSR : 
0

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la France au cours des vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une augmentation remarquable du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
La bonne prise en charge des personnes dépendantes dépend des actions combinées des parents ou enfants et des professionnels aidants, dans ce que l’on peut qualifier de solidarité familiale. Mais aussi d’une solidarité collective qui se matérialise par des aides financières, telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

L'association de ces deux types d'aides, va connaître un bouleversement dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance est voué à notablement diminuer, amoindrissant ainsi le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, destinées à évoluer, et relèveront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut demande une assistance pour réaliser les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. Par contre, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement pour seniors. Attention cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, de même.

Découvrez sur cette fiche l'ensemble des renseignements à votre disposition pour vous aider à anticiper parfaitement votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Sont donc énoncées ici les informations importantes liées aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des informations à propos du personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant la vie quotidienne au sein et à proximité de l’établissement.