Clinique du Parc de Vanves à ISSY LES MOULINEAUX | Hauts-de-Seine

coordonnees

Clinique du Parc de Vanves à ISSY LES MOULINEAUX | Hauts-de-Seine
60 avenue du Général de Gaulle
92130 ISSY LES MOULINEAUX
France
Voir le numéro
01 41 46 75 75

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
72
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans une vingtaine d'années, le vieillissement de la population française se traduira par un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que la durée de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de de moitié plus d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent compter sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, l’aide découlant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. De plus, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées nettement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut nécessite une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de revenus. Par contre, la part demeurant au dépens de la personne est directement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide financière permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Afin de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure propose quelques services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos requêtes.