Clinique du Plateau à CLAMART | Hauts-de-Seine

coordonnees

Clinique du Plateau à CLAMART | Hauts-de-Seine
5 rue des Carnets
92140 CLAMART
France
Voir le numéro
01 46 30 21 35

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR : 
0

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France pendant les vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une croissance perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent compter sur la mutualisation de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, le soutien découlant de l’entourage familial est susceptible de décliner en raison du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont le statut demande une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de revenus. Par contre, la part demeurant à la charge du bénéficiaire est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide permet au bénéficiaire d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez ici l’ensemble des informations prendre en compte de façon à préparer idéalement votre entrée ou celle de l’un de vos parents proches au sein d’une structure spécialisée.
Chaque établissement a des spécificités dédiées. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos critères, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant le quotidien de l’établissement.