CMPR du Sud Parisien à CHATILLON | Hauts-de-Seine

coordonnees

CMPR du Sud Parisien à CHATILLON | Hauts-de-Seine
25 avenue De La Paix
92320 CHATILLON
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR : 
40

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la France pendant les deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une croissance perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Les aides apportées aux personnes en situation de dépendance résultent de nos jours de leurs proches respectifs et de différentes prestations comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles jouissent à la fois d’une solidarité familiale et d’une mobilisation collective.

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance est voué à sensiblement baisser, amoindrissant par conséquent l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, amenées à évoluer, et résulteront principalement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la part restant au dépens de la personne est fortement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans une structure spécialisée pour seniors. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession..
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, environ 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’APA).

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée ? Cette fiche transmet l'intégralité des renseignements nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Retrouvez les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails à propos des professionnels de santé en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure un certain nombre de services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.