Clinique gérontopsychiatrique de Rochebrune à GARCHES | Hauts-de-Seine

coordonnees

Clinique gérontopsychiatrique de Rochebrune à GARCHES | Hauts-de-Seine
153 rue de Buzenval
92380 GARCHES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
62
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en l’association de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner en raison du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. Par ailleurs, les frais relatifs à l'APA pourraient sérieusement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide financière départementale versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont le statut requiert une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’APA).

Retrouvez dans cette catégorie, l'intégralité des précisions disponibles dans le but de vous aider à préparer votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Voici donc les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des informations concernant le personnel en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en matière de maintien du lien social et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie répond à vos questions au sujet de la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs proposés, les moyens de locomotion et la localisation de l’établissement.