Centre Hospitalier Sud Francilien à CORBEIL ESSONNES | Essonne

coordonnees

Centre Hospitalier Sud Francilien à CORBEIL ESSONNES | Essonne
116 boulevard Jean Jaurès
91106 CORBEIL ESSONNES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
20

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon au rapport de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la population française pendant les vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération significative du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, le soutien provenant des proches est susceptible de décliner en raison du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient fortement croître, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère prestation locale destinée aux seniors d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, sont aptes à continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à acquitter une partie variable déterminée en fonction des revenus du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH ont accès à l’APA, également.

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche établissement propose l'intégralité des informations nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux caractéristiques de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des précisions à propos des praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure quelques services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à favoriser la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.