Centre Hospitalier d'Orsay à ORSAY | Essonne

coordonnees

Centre Hospitalier d'Orsay à ORSAY | Essonne
4 place du Général Leclerc
91406 ORSAY
France
Voir le numéro
01 69 29 75 75

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que l'espérance de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 50% d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l'assistance découlant des proches pourrait diminuer en raison du nombre insuffisant de personnel aidant par rapport au nombre croissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient fortement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation implique une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de revenus. En revanche, la partie restant à la charge de la personne est directement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour seniors. Une remarque cependant, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Accédez à sur cette fiche établissement tous les renseignements disponibles pour vous aider à préparer idéalement votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins proposés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement spécialisé propose quelques services et prestations aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.