Centre Hospitalier de Sens à SENS | Yonne

coordonnees

Centre Hospitalier de Sens à SENS | Yonne
1 avenue Pierre de Coubertin
89108 SENS
France
Voir le numéro
03 86 86 15 15

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française pendant les vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une augmentation remarquable du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance découlant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de seniors dépendants. En outre, les dépenses relatives à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient foncièrement changer, en fonction des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première prestation départementale destinée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, sont toujours capables de continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas attribuée selon des pensions de la personne âgée, il reste encore à acquitter une partie variable qui dépend des ressources du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’APA, de même.

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche établissement dispose de l'intégralité des informations nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux caractéristiques de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant les praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure propose quelques services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.