La Louvière à SENONES | Vosges

coordonnees

La Louvière à SENONES | Vosges
26 rue Charles Claudel
88210 SENONES
France
Voir le numéro
03 29 51 66 66

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
81
Lits hopital jour SSR : 
0

Si on s'appuie sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance est censé croître dans les 20 prochaines années, compte tenu notamment du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, l'assistance découlant des proches pourrait diminuer compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les dépenses au titre de l'APA pourraient sérieusement changer, en proportion des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource locale réservée aux personnes âgées de 60 ans minimum, considérées en perte d’autonomie et qui, grâce à cette allocation, sont toujours capables de continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste encore à payer une partie variable qui dépend des revenus du foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

En vue de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement a des spécificités propres. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez également connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Selon vos recherches, Essentiel Autonomie vous donne accès à l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, restauration, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant la vie de l’établissement.