Hôpital du Val du Madon à MIRECOURT | Vosges

coordonnees

Hôpital du Val du Madon à MIRECOURT | Vosges
32 rue Germini
88502 MIRECOURT
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
25
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Selon les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance est censé connaître une augmentation remarquée dans les années à venir, du fait particulièrement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront dépendantes à l’horizon 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l’aide émanant de l’entourage familial pourrait décliner à cause du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les dépenses au titre de l'APA devraient sérieusement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont la situation nécessite une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de revenus. En revanche, la part demeurant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession..
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, environ 80 % des allocataires obtenant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des informations à votre disposition pour vous permettre d'anticiper idéalement votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un établissement spécialisé.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux caractéristiques de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des précisions à propos du personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée assure un certain nombre de services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.