Centre Hospitalier de Gérardmer à GERARDMER | Vosges

coordonnees

Centre Hospitalier de Gérardmer à GERARDMER | Vosges
22 boulevard Kelsch
88407 GERARDMER
France
Voir le numéro
03 29 60 29 60

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
0

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la France lors des vingt prochaines années, si toutefois la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une augmentation remarquable du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent compter sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien provenant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais relatifs à l'APA pourraient fortement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère prestation locale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette aide, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas versée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à payer une partie variable déterminée en fonction des ressources du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (sur le plan nationale, environ 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH se voient obtenir aussi l’APA).

En vue de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches dans une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails concernant les praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès pour se rendre à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant le quotidien au sein de l’établissement.