Centre Hospitalier Esquirol à LIMOGES | Haute-Vienne

coordonnees

Centre Hospitalier Esquirol à LIMOGES | Haute-Vienne
15 rue du Dr Marcland
87085 LIMOGES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
57
Lits hopital jour SSR : 
10

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie est censé croître dans les années à venir, du fait particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, le soutien découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer en raison du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation implique une assistance pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de revenus. En revanche, la part restant au dépens du bénéficiaire est directement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus ne sont pas suffisants. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA).

Retrouvez dans cette catégorie, l'ensemble des informations que nous avons avec pour objectif de vous aider à préparer votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure spécialisée assure plusieurs services et prestations aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos requêtes.