Centre Hospitalier de Valréas à VALREAS | Vaucluse

coordonnees

Centre Hospitalier de Valréas à VALREAS | Vaucluse
Cours Tivoli
84607 VALREAS
France
Voir le numéro
04 90 28 51 51

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
28
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Si on s'appuie sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie est censé connaître une augmentation remarquée dans les années à venir, en raison principalement du vieillissement de la population française. Même si la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront dépendantes à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent compter sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, le soutien découlant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. De plus, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient foncièrement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource locale réservée aux personnes âgées de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, peuvent continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste cependant à régler une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide financière permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations importantes relatives aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails concernant le personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos recherches, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les éléments utiles concernant la vie quotidienne au sein et à proximité de l’établissement.