Centre Hospitalier Intercommunal Toulon - La Seyne sur Mer - Hôpital Georges Clémenceau à LA GARDE | Var

coordonnees

Centre Hospitalier Intercommunal Toulon - La Seyne sur Mer - Hôpital Georges Clémenceau à LA GARDE | Var
421 avenue 1er Bat Inf Marine Pacifique
83130 LA GARDE
France
Voir le numéro
04 94 08 86 86

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
88
Lits hopital jour SSR : 
0

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon au rapport de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France lors des deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une croissance significative du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
La prise en charge des personnes dépendantes est caractérisée par deux éléments : l'implication en provenance de la famille, mais aussi l'entraide collective qui prend la forme de pensions telles que l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance émanant de l’entourage familial pourrait diminuer compte tenu du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors dépendants. De plus, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement croître, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère ressource départementale réservée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, sont toujours capables de continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à acquitter une partie variable définie à partir des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide permet à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont accès à l’APA, de même.

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches dans un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si disponibles.
Voici donc les informations importantes relatives aux spécificités de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails concernant le personnel en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé propose quelques services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.