Maison de convalescence Sainte Marie des Anges à HYERES | Var

coordonnees

Maison de convalescence Sainte Marie des Anges à HYERES | Var
5 rue Victor Hugo
83400 HYERES
France
Voir le numéro
04 94 01 50 50

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
34
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans quelques années, le vieillissement démographique en France mènera à une hausse du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : même si l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent avoir confiance en l’association de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, le soutien provenant des proches est susceptible de diminuer en raison du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'APA pourraient foncièrement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de revenus. Toutefois, la partie restant au dépens de la personne est fortement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide financière permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, de même.

Découvrez sur cette fiche l'ensemble des renseignements à votre disposition pour vous permettre de préparer de la meilleure manière votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un établissement spécialisé.
Voici donc les informations pratiques liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des précisions à propos des praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose un certain nombre de services et prestations aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à favoriser la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.