Korian Le Château à CAHUZAC | Tarn

coordonnees

Korian Le Château à CAHUZAC | Tarn
Le Bourg
81540 CAHUZAC
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
118
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance devrait croître dans les années à venir, compte tenu particulièrement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La combinaison de ces deux forces, va faire constater une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance est voué à notablement décliner, allégeant ainsi l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, vouées à être modifiées, et relèveront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale pension départementale destinée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, considérées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste encore à régler une partie variable qui dépend des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, environ 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement a des caractéristiques propres. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement propose quelques services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos requêtes.