Centre de Réadaptation Fonctionnelle de Richebourg à RICHEBOURG | Yvelines

coordonnees

Centre de Réadaptation Fonctionnelle de Richebourg à RICHEBOURG | Yvelines
22 route de Gressey
78550 RICHEBOURG
France
Voir le numéro
01 34 85 36 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
35
Lits hopital jour SSR : 
15

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique conduira à une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 50% d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l’association de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l'assistance découlant de l’entourage familial est susceptible de décliner à cause du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées nettement changer, en fonction des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère pension locale versée aux seniors d'au moins 60 ans, considérées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette allocation, sont aptes à continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas allouée selon des pensions de la personne âgée, il reste encore à régler une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, environ 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des spécificités propres. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel évoluant dans la structure selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.