Korian Le Grand Parc à GUYANCOURT | Yvelines

coordonnees

Korian Le Grand Parc à GUYANCOURT | Yvelines
1-3 rue Aimé Césaire
78280 GUYANCOURT
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
110
Lits hopital jour SSR : 
30

Découvrez également

Découvrez également

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance devrait croître dans les 20 prochaines années, compte tenu notamment du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l'assistance découlant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les dépenses au titre de l'APA sont censées foncièrement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de revenus. En revanche, la part restant au dépens de la personne est intimement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure adaptée pour seniors. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Concernant les aides ménagères attribuées par le département, le nombre de prestations allouées n'est pas le même que le nombre d'allocataires : sur le plan national, environ 80 % des personnes percevant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie.

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure propose quelques services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.