Clinique Saint Germain à SAINT GERMAIN EN LAYE | Yvelines

coordonnees

Clinique Saint Germain à SAINT GERMAIN EN LAYE | Yvelines
12 rue Baronne Gérard
78100 ST GERMAIN EN LAYE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la France lors des vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une croissance significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l'assistance émanant de l’entourage familial est susceptible de décliner en raison du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre croissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées fortement évoluer, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation demande une assistance pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de revenus. Par contre, la partie demeurant au dépens de la personne est intimement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des détails à propos du personnel en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure un certain nombre de services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.