Hôpital de Pédiatrie et de Rééducation à BULLION | Yvelines

coordonnees

Hôpital de Pédiatrie et de Rééducation à BULLION | Yvelines
Route de Longchene
78830 BULLION
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
130
Lits hopital jour SSR : 
10

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique conduira à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que la durée de vie moyenne de la population en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l’aide émanant de l’entourage familial pourrait décliner en raison du nombre insuffisant d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées foncièrement évoluer, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de revenus. Toujours est-il, la partie demeurant au dépens de la personne est intimement impactée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide financière permet à la personne concernée d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est cependant pas le même que le nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Afin de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux spécificités de l’établissement. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations à propos des praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos requêtes.