Clinique Montévrain à MONTEVRAIN | Seine-et-Marne

coordonnees

Clinique Montévrain à MONTEVRAIN | Seine-et-Marne
15/17 route de Provins
77144 MONTEVRAIN
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
90
Lits hopital jour SSR : 
20

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la population française lors des vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une croissance perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent compter sur la mutualisation de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien provenant des proches pourrait décliner en raison du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. De plus, les dépenses relatives à l'APA sont censées nettement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation requiert une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. En revanche, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir également l’APA).

Retrouvez sur cette fiche, toutes les précisions que nous avons dans l'optique de vous aider à préparer votre accueil ou celui d’un de vos parents dans une structure spécialisée.
Chaque établissement a des caractéristique précises. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement spécialisé propose plusieurs services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.