Centre Hospitalier Marc Jacquet à MELUN | Seine-et-Marne

coordonnees

Centre Hospitalier Marc Jacquet à MELUN | Seine-et-Marne
2 rue Freteau du Peny
77011 MELUN
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique conduira à une hausse du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de de moitié plus d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Les aides avancées aux personnes en situation de dépendance émanent aujourd’hui de leurs proches et de diverses solutions telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles jouissent à la fois d’une assistance familiale et d’une aide collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l'assistance provenant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en situation de dépendance. En outre, les frais au titre de l'APA devraient sérieusement changer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation requiert une assistance pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas soumise à conditions de revenus. Toujours est-il, la part restant à la charge du bénéficiaire est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont limitées. Cette aide permet au bénéficiaire d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’APA).

En vue de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
En fonction de vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant la vie au sein et à proximité de l’établissement.