Clinique des Essarts à GRAND COURONNE | Seine-Maritime

coordonnees

Clinique des Essarts à GRAND COURONNE | Seine-Maritime
Rue du Mur Crenele
76530 GRAND COURONNE
France
Voir le numéro
02 32 11 49 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
68
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Selon les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance devrait connaître une augmentation remarquée dans les 20 prochaines années, en raison principalement du vieillissement de la population française. En supposant que la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur la mutualisation de deux dynamiques afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à connaître une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante est voué à sensiblement baisser, amoindrissant par conséquent l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA seront, elles également, vouées à être modifiées, et résulteront principalement de ses modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale aide départementale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette aide, sont toujours capables de continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas attribuée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à verser une partie variable qui dépend des ressources du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH ont recours à l’APA, de même.

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations concernant les professionnels de santé en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé propose quelques services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.