Clinique Saint Hilaire à ROUEN | Seine-Maritime

coordonnees

Clinique Saint Hilaire à ROUEN | Seine-Maritime
2 place Saint Hilaire
76044 ROUEN
France
Voir le numéro
02 35 08 66 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
20
Lits hopital jour SSR : 
30

Listes des événements

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance devrait croître dans les 20 prochaines années, du fait notamment du vieillissement de la population en France. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l’aide découlant des proches pourrait diminuer à cause du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les dépenses au titre de l'APA sont censées fortement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut implique une aide pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toutefois, la partie demeurant à la charge de la personne est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure pour seniors. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Retrouvez dans cette catégorie, toutes les informations disponibles dans le but de vous aider à préparer votre accueil ou celui d’un de vos parents dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez également connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure assure quelques services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à maintenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.