Centre Hospitalier Intercommunal Caux Vallée de Seine à LILLEBONNE | Seine-Maritime

coordonnees

Centre Hospitalier Intercommunal Caux Vallée de Seine  à LILLEBONNE | Seine-Maritime
19 avenue du Président René Coty
76170 LILLEBONNE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
52
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes devrait connaître une augmentation remarquée dans les 20 prochaines années, du fait notamment du vieillissement de la population française. Même si la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
La prise en charge des personnes dépendantes se matérialise par 2 éléments : l’aide en provenance de l’entourage familial, mais également la solidarité collective qui se traduit par des solutions telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, le soutien découlant de l’entourage familial est susceptible de décliner en raison du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. De plus, les dépenses relatives à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées nettement croître, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut demande une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de revenus. Par contre, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont limitées. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA).

Accédez à sur cette fiche établissement l'ensemble des renseignements à votre disposition vous permettant de préparer au mieux votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Voici donc les informations pratiques liées aux caractéristiques de la structure. Découvrez également les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails concernant les praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions au sujet de la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et le plan d'accès à l’établissement.