Groupe Hospitalier Bichat - Claude Bernard - AP-HP à PARIS | Paris

coordonnees

Groupe Hospitalier Bichat - Claude Bernard - AP-HP à PARIS | Paris
46 rue Henri Huchard
75018 PARIS
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR : 
7

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique conduira à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : même si l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l’aide découlant de l’entourage familial pourrait diminuer à cause du nombre insuffisant d'aidants par rapport au nombre croissant de personnes âgées dépendantes. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient fortement croître, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première prestation départementale destinée aux seniors d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, peuvent continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas attribuée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à acquitter une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des allocataires obtenant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche établissement l’ensemble des informations prendre en compte pour préparer votre intégration ou celle de l’un de vos parents au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement a des spécificités propres. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins dispensés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les informations utiles concernant la vie au sein et à proximité de l’établissement.