Groupe Hospitalier Pitié-Salpétriére - AP-HP à PARIS | Paris

coordonnees

Groupe Hospitalier Pitié-Salpétriére - AP-HP à PARIS | Paris
47 boulevard de L'Hopital
75013 PARIS
France
Voir le numéro
01 42 16 00 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
104
Lits hopital jour SSR : 
7

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de de moitié plus d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La combinaison de ces deux forces, va connaître une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance devrait considérablement décliner, réduisant ainsi le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, vouées à évoluer, et relèveront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont le statut nécessite une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de revenus. Par contre, la partie restant à la charge de la personne est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’APA).

Découvrez sur cette fiche tous les renseignements disponibles pour vous permettre d'anticiper de la meilleure façon votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des informations à propos du personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure assure plusieurs services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos questions.