Clinique du Parc de Belleville à PARIS | Paris

coordonnees

Clinique du Parc de Belleville à PARIS | Paris
104 rue des Couronnes
75020 PARIS
France
Voir le numéro
01 71 93 93 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
90
Lits hopital jour SSR : 
15

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, selon au rapport de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la France lors des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une augmentation perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, le soutien émanant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation nécessite une assistance pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la part demeurant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'intégralité des précisions que nous avons afin de vous aider à préparer votre accueil ou celui d’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée.
Retrouvez les informations importantes liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations à propos des professionnels de santé en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en termes de vie sociale et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie répond à vos questions à propose de la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.