Centre Hospitalier d'Aix les Bains - Pavillon Reine Hortense à AIX LES BAINS | Savoie

coordonnees

Centre Hospitalier d'Aix les Bains - Pavillon Reine Hortense à AIX LES BAINS | Savoie
Boulevard Berthollet
73100 AIX LES BAINS
France
Voir le numéro
04 79 61 11 55

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
22
Lits hopital jour SSR : 
8

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, d'après aux études de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la France au cours des vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une croissance perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent compter sur la mutualisation de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, le soutien provenant de l’entourage familial est susceptible de décliner compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais incombant à l'APA devraient foncièrement croître, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère ressource départementale destinée aux seniors de 60 ans minimum, considérées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, sont toujours capables de continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas attribuée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste encore à régler une partie variable définie à partir des revenus du foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’APA).

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux caractéristiques de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails à propos des praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et prestations aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à favoriser la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.