Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers à MAMERS | Sarthe

coordonnees

Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers à MAMERS | Sarthe
Route du Mesle sur Sarthe
72600 MAMERS
France
Voir le numéro
02 43 31 31 31

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
21
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique conduira à une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 400 000 personnes d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent se reposer sur l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide provenant de l’entourage familial pourrait diminuer compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant par rapport au nombre croissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées fortement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. Toutefois, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des informations à votre disposition pour vous permettre d'anticiper au mieux votre entrée ou celle de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez également connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins apportés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure assure plusieurs services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos requêtes.