Korian Clinique La Varenne à VARENNES SAINT SAUVEUR | Saône-et-Loire

coordonnees

 Korian Clinique La Varenne à VARENNES SAINT SAUVEUR | Saône-et-Loire
460 rue Centrale
71480 VARENNES ST SAUVEUR
France
Voir le numéro
03 85 75 75 75

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
54
Lits hopital jour SSR : 
0

Listes des événements

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que l'espérance de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide provenant de l’entourage familial pourrait diminuer compte tenu du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les frais au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement changer, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont la situation appelle à une assistance pour effectuer les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans un établissement spécialisé pour seniors. Attention cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des spécificités propres. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel soignant présent dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à toutes vos questions au sujet de la restauration, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.