Polyclinique du Val de Saône à MACON | Saône-et-Loire

coordonnees

Polyclinique du Val de Saône à MACON | Saône-et-Loire
44 rue Ambroise Paré
71031 MACON
France
Voir le numéro
03 85 23 23 23

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
20
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Dans une vingtaine d'années, le vieillissement de la population française mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que la durée de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accélérer de 50% d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

L'association de ces deux types d'aides, va attester d' une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance devrait notablement diminuer, allégeant alors l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, amenées à changer, et résulteront principalement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut demande une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toutefois, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est intimement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Vous ou l’un de vos proches êtes sur le point d'intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche transmet l’ensemble des informations nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Découvrez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé dispensé. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans l'établissement selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments utiles concernant la vie au sein de l’établissement.