Centre Hospitalier du Val de Saône à GRAY | Haute-Saône

coordonnees

Centre Hospitalier du Val de Saône à GRAY | Haute-Saône
5 rue de L'Arsenal
70104 GRAY
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
16
Lits hopital jour SSR

Découvrez également

Découvrez également

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé augmenter dans les deux prochaines décennies, en raison particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes d'ici 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l’aide découlant de l’entourage familial est susceptible de décliner à cause du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie devraient foncièrement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource départementale versée aux personnes âgées de 60 ans minimum, considérées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette aide, peuvent continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste cependant à payer une partie variable déterminée en fonction des revenus du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
Le département alloue aux personnes en situation de dépendance des aides ménagères : le nombre de prestations attribuées est toutefois différent de celui des allocataires (l’APA est par exemple reçue par 80 % des bénéficiaires de l’ASH sur tout le territoire français).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des informations à votre disposition pour vous permettre d'anticiper parfaitement votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement a des spécificités précises. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins dispensés : infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure assure quelques services et prestations aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.