Clinique Iris à LYON | Rhône

coordonnees

Clinique Iris à LYON | Rhône
63 rue Maryse Bastié
69008 LYON
France
Voir le numéro
04 37 90 31 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
48
Lits hopital jour SSR : 
30

Selon les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé croître dans les deux prochaines décennies, compte tenu notamment du vieillissement de la population en France. En supposant que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie en 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Les aides proposées aux personnes en situation de dépendance résultent aujourd’hui de leurs proches et de diverses solutions comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles jouissent à la fois de la présence d'un entourage familial et d’une mobilisation collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l’aide provenant des proches pourrait décliner à cause du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient foncièrement croître, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de dépendance et dont la situation demande une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de revenus. En revanche, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est fortement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide financière permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Découvrez sur cette fiche l'ensemble des renseignements à votre disposition pour vous permettre de préparer de la meilleure manière votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Voici donc les informations pratiques relatives aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails concernant le personnel en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de maintien du lien social et d’activités dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.