Hôpitaux Civils de Colmar - Centre Hospitalier Louis Pasteur à COLMAR | Haut-Rhin

coordonnees

Hôpitaux Civils de Colmar - Centre Hospitalier Louis Pasteur à COLMAR | Haut-Rhin
39 avenue de la Liberté
68024 COLMAR
France
Voir le numéro
03 89 12 40 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
20
Lits hopital jour SSR : 
10

Si on se base sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie est censé croître dans les 20 prochaines années, du fait particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance devrait notablement diminuer, allégeant ainsi l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles également, amenées à évoluer, et relèveront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale ressource départementale destinée aux seniors de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, sont toujours capables de continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas attribuée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste cependant à régler une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’APA, de même.

Retrouvez sur cette fiche, l'ensemble des précisions disponibles dans l'optique de vous aider à préparer votre entrée ou celle d’un de vos parents dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Retrouvez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.