Centre de Réadaptation de Mulhouse à MULHOUSE | Haut-Rhin

coordonnees

Centre de Réadaptation de Mulhouse à MULHOUSE | Haut-Rhin
57 rue Albert Camus
68093 MULHOUSE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
70
Lits hopital jour SSR : 
57

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance provenant des proches est susceptible de diminuer compte tenu du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient foncièrement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental allouée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de revenus. En revanche, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est fortement impactée par les revenus de son foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure adaptée pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des caractéristique précises. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins apportés : infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à toutes vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.