Centre de rééducation fonctionnelle Clémenceau à ILLKIRCH | Bas-Rhin

coordonnees

Centre de rééducation fonctionnelle Clémenceau | Bas-Rhin
10 avenue Achille Baumann
67403 ILLKIRCH
France
Voir le numéro
03 88 55 20 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
72
Lits hopital jour SSR : 
20

Si on s'appuie sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé connaître une augmentation remarquable dans les 20 prochaines années, en raison principalement du vieillissement de la population en France. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur la mutualisation de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l'assistance émanant de l’entourage familial est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'APA sont censées nettement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation nécessite une assistance pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas soumise à conditions de revenus. Toutefois, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est directement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche tous les renseignements à votre disposition pour vous permettre d'aborder de la meilleure manière votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins dispensés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose un certain nombre de services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos requêtes.