Centre de réadaptation fonctionnelle de Schirmeck à SCHIRMECK | Bas-Rhin

coordonnees

Centre de réadaptation fonctionnelle de Schirmeck à SCHIRMECK | Bas-Rhin
32 rue Ancien Sanatorium
67133 SCHIRMECK
France
Voir le numéro
03 88 49 62 62

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
85
Lits hopital jour SSR : 
10

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de de moitié plus d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance découlant des proches pourrait décliner en raison du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de seniors dépendants. Par ailleurs, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées nettement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont le statut appelle à une aide pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche établissement dispense l’ensemble des informations que vous recherchez pour bien préparer votre inscription.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez aussi connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose quelques services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.